Plus de 120 ans d’histoire
La grande aventure

Alors qu’il manque d’argent pour mener à bien son propre projet – rendre accessible au grand public ce lieu fantastique – la providence lui vient en aide.

         


M
artel oublie un jour sa sacoche contenant les plans du gouffre et ses idées d’aménagement dans un fiacre parisien. Le passager suivant, George Beamish, héritier des bières irlandaises du même nom, la trouve, l’ouvre et s’émerveille. Il contacte Martel et lui propose de s’associer au projet.


La grande aventure du Gouffre de Padirac peut enfin commencer !

Il leur faudra de longs mois de travaux herculéens pour que le 1er novembre 1898 les premiers visiteurs descendent dans le Gouffre.
L’inauguration officielle a lieu le 10 avril 1899 en présence des médias et de nombreuses personnalités. Un an plus tard, l’exposition universelle de Paris accroît sensiblement la notoriété du Gouffre de Padirac.
De 6 000 visiteurs en 1899, on en recense près de 104 000 en 1947. L’attractivité du Gouffre de Padirac ne s’est jamais tarie depuis.
La Société d’Exploitations Spéléologiques du Gouffre de Padirac emploie aujourd’hui en haute saison une centaine de personnes.
Chaque année, plus de 400 000 visiteurs descendent dans l’abîme pour observer les merveilles patiemment sculptées par les gouttes d’eau depuis des millénaires.

La face cachée du Gouffre
Le royaume de la goutte d’eau

Le Gouffre de Padirac offre un parcours de 2,2 kilomètres ouvert au public. Néanmoins, la rivière souterraine coule sur plus de 20 kilomètres jusqu’à sa résurgence.
De nombreuses cavités du réseau restent encore à topographier, mais 40 km de galeries ont d’ores et déjà été explorées.
Armés de leur passion pour ce monde souterrain et d’un matériel de plus en plus performant, les spéléologues héritiers d’Edouard-Alfred Martel n’ont pas fini d’explorer le royaume de la goutte d’eau et ses mystères.

Aujourd’hui encore, le Gouffre de Padirac n’a pas livré tous ses secrets !